Photo : Patrick Philippon

Saint-Amand-Montrond

Au cœur de la France, à proximité de la forêt de Tronçais, sur les bords du canal de Berry, les rives du Cher et de la Marmande, Saint-Amand-Montrond marie harmonieusement ses racines et son terroir à une technologie de pointe, pour une qualité de vie sans cesse renouvelée.

Une ville hamonieuse

 D’où que l’on vienne, la ville offre aux regards agréablement surpris le paysage vallonné, paisible et boisé qu’elle s’est donné pour écrin. Quelques joyaux de son riche passé se cachent encore entre verdure et eau, dans un environnement équilibré et harmonieux. Dès son arrivée, le visiteur plonge au cœur de cette nature préservée. Le lac de Virlay est un site naturel remarquable, classé en zone Natura 2000 pour la partie située dans l’ancien bras mort du Cher. Il vise à maintenir la diversité biologique des milieux naturels tout en développant des activités touristiques et de loisirs. Saint-Amand-Montrond est aussi l’une des 173 villes labellisées « 4 fleurs », récompense de la qualité de son fleurissement et de son cadre de vie exceptionnel.

 

Photo : Patrick Philippon

Une ville magique

Tous les soirs à la tombée de la nuit, des rues se parent de lumières bleues invitant à suivre le Parcours lumière. Flâner à son rythme permet de découvrir de petits détails qui, en se détachant alors, dévoilent toute la richesse architecturale de la ville historique. Depuis 1938, le musée Saint-Vic retrace 100 000 ans d’histoire locale. La forteresse bastionnée de Montrond, monument majeur du Saint-Amandois, où le Grand Condé a été élevé, témoigne de l’évolution des techniques de fortification et de l’architecture militaire antérieure à Vauban. Dans le même temps, Saint-Amand-Montrond innove et devient le terrain de jeux d’un Event de géocaching.

Une ville d’or

La Cité de l’Or – Pyramide des métiers d’Art – est l’emblème du 3ème pôle français de l’Or. Sous une pyramide de verre et d’acier, la Cité de l’Or abrite un espace muséographique interactif et ludique qui raconte l’histoire de l’Or à Saint-Amand-Montrond. C’est aussi un complexe à vocation touristique et économique, un centre de congrès fonctionnel proposant une solution personnalisée à tous projets. Pôle d’Excellence Rurale des Métiers d’Art depuis 2011, Saint-Amand-Montrond valorise et développe de tels métiers implantés sur son territoire. La 8ème Biennale des Métiers d’Art répond à ces objectifs de promotion et témoigne de cet engagement. Ainsi, artisans d’art, entreprises innovantes concourent côte à côte à faire de Saint-Amand-Montrond une ville résolument moderne. Sur le plan de la formation, deux lycées professionnels augurent de la relève. Ainsi, contribuant à mettre en valeur et à perpétuer le savoir-faire saint-amandois, le Lycée Jean-Guéhenno offre une préparation au Brevet des Métiers d’Art qui forme les créateurs bijoutiers de demain.

Photo : Patrick Philippon

Cité de l’Or

Cœur d’un réseau actif de développement pour tout le territoire

Une histoire qui débuta il y a plus de 120 ans. À Saint-Amand-Montrond, pas de mine d’Or dans les coteaux, ni d’orpailleur dans la Marmande ou le Cher, et pourtant cette ville de 12 141 habitants, en plein centre de la France, est reconnue comme le 3ème pôle français pour la fabrication de bijoux en Or, après Paris et Lyon. L’histoire de l’Or date de 1888, quand un bijoutier parisien lassé du tumulte de la capitale, Charles Moricault décide de transférer son usine en province et choisit cette ville du Cher. De ce premier atelier en naîtront beaucoup d’autres.

Le respect de la matière et le souci de la qualité

Depuis, l’industrie de l’Or a développé un savoir-faire dans l’apprêtage, la manipulation, l’assemblage, le polissage des chaînes et autres objets en Or, dans le respect de la matière et le souci de la qualité. Aujourd’hui 9 entreprises de bijouterie, installées autour de la Cité, emploient plus de 100 professionnels de haute qualification qui travaillent, pour une très large part, au profit des plus grandes maisons de la place Vendôme.

L’or mythique et les réalités de l’or

La Cité de l’Or, ouverte au premier trimestre de l’an 2000, est une pyramide de verre et d’acier de 34 m de haut. Au sommet de ses quatre quartiers repose un diamant (fictif), symbole de la bijouterie saint-amandoise. 

Une galerie d’exposition répartie sur deux niveaux révèle les créations des plus grands artistes nationaux et internationaux et accueille les jeunes talents pour des expositions temporaires. La Cité de l’Or est un centre de congrès unique en Région Centre, avec une salle de réunion (158 m2), un salon (64 m2), une salle de réception (288 m2), une salle de spectacle (500 m2), une cafétéria, plus les espaces de la salle Aurore (550 m2, avec hall et bar de 250 m2) et trois salles de réunion (140 m2). La salle de spectacle de 500 places assises accueille la saison culturelle saint-amandoise, tandis que les espaces d’exposition, habités par des artistes renommés, révèlent ponctuellement de nouveaux talents. Le bar et la boutique composent un espace de détente arboré, unique, ouvert sur l’extérieur.

Photo : Patrick Philippon

Pyramide des Métiers d’Art

En janvier 2001, la ville de Saint-Amand-Montrond reprit la Cité de l’Or en gestion directe et choisit de déployer la Pyramide des Métiers d’Art. Labellisé Pôle d’excellence des Métiers d’Arts, la Communauté de Communes du Cœur de France développe sur le sud du département un réseau actif d’artisans d’Art, riche d’une passion inépuisable : créateurs de bijoux, joailliers, ferronniers d’art, tailleurs de pierre, porcelainiers, bourreliers, potiers, peintres, sculpteurs, couturiers.

La Cité de l’Or développe progressivement La Pyramide des Métiers d’Arts, qui se veut le cœur du réseau pour accompagner :

  • des ateliers qui ont besoin de travailler ensemble
  • de jeunes créateurs qui ont envie de construire une nouvelle dynamique
  • le lycée professionnel Jean-Guéhenno, remarquable pour la qualité de ses enseignements (premier lycée français dans sa spécialité des techniques de la bijouterie, d’art du bijou et du joyau) et l’originalité des initiatives qu’il conduit, notamment dans le cadre de jumelages européens. Aujourd’hui, trois jeunes créateurs sont installés au cœur même de la Pyramide et deux autres ont créé leur atelier tout près du site. Ils constituent une force de cohésion, de partage et de dynamique déterminée à faire vivre leur territoire.

>>> visitez le site de la Cité de l’Or

La route des Métiers d’Art

La Cité de l’Or, ouverte au premier trimestre de l’an 2000, est une pyramide de verre et d’acier de 34 m de haut. Au sommet de ses quatre quartiers repose un diamant (fictif), symbole de la bijouterie saint-amandoise. Au cœur de cette pyramide, du hall d’accueil, deux ascenseurs translucides aux lumières bleu métallique, conduisent en contrebas, vers la découverte de la Maison de l’Or, musée pédagogique et ludique de 834 m2.

Il présente l’aventure de l’extraction du minerai, jusqu’à la fabrication des bijoux, et invite à découvrir une fabuleuse collection de bijoux. Chaque visite peut être complétée par la fonte d’un lingot d’Or. Des ateliers de créateurs se situent dans les espaces supérieurs de la Cité. Une galerie d’exposition répartie sur deux niveaux révèle les créations des plus grands artistes nationaux et internationaux et accueille les jeunes talents pour des expositions temporaires. La Cité de l’Or est un centre de congrès unique en Région Centre, avec une salle de réunion (158 m2), un salon (64 m2), une salle de réception (288 m2), une salle de spectacle (500 m2), une cafétéria, plus les espaces de la salle Aurore (550 m2, avec hall et bar de 250 m2) et trois salles de réunion (140 m2). La salle de spectacle de 500 places assises et la salle « des mardis musicaux » accueillent la saison culturelle saint-amandoise, tandis que les espaces d’exposition, habités par des artistes renommés, révèlent ponctuellement de nouveaux talents. Le bar et la boutique composent un espace de détente arboré, unique, ouvert sur l’extérieur.

Les ateliers de la Cité

Les créateurs des ateliers saint-amandois proposent des stages de création de bijoux (à la carte, journées, week-end, semaine). Depuis le mois de mai, L’école du Bouquet de Catherine Joyaux Corselli propose, deux fois par mois, des après-midi de créations avec fleurs, fruits et légumes du jour, selon des thématiques à chaque fois différentes. Seront bientôt initiés des cours de gravure et des créations de carnets de voyages, avec des professeurs de l’École d’Art, invitant à la découverte des paysages et des habitants transposée en aquarelles, fusains, dessins… Chacun de repartir avec un carnet de voyage unique : le sien.

Nous contacter

Envoyez-nous un message et nous vous répondrons dans les plus brefs délais

Politique de confidentialité

13 + 15 =